Québec annonce une aide pour les parents d’enfants lourdement handicapés

Québec annonce une aide pour les parents d’enfants lourdement handicapés
Mercredi, 22 juin 2016 14:05 MISE à JOUR Mercredi, 22 juin 2016 14:09
QUÉBEC – Les parents qui s’occupent d’un enfant lourdement handicapé ou gravement malade auront droit à une aide financière supplémentaire de 947 $ par mois.

Le gouvernement Couillard a annoncé mercredi la mise en œuvre du Supplément pour enfant handicapé nécessitant des soins exceptionnels.
Cette aide financière additionnelle sera accordée « pour un enfant ayant des déficiences ou un trouble désigné des fonctions mentales qui entraînent de graves et multiples incapacités, l’empêchant de réaliser de manière autonome les habitudes de vie d’un enfant de son âge ».
Le supplément pourra également être accordé aux familles ayant un enfant dont l’état de santé nécessite des soins médicaux complexes à domicile administrés par ses parents.
« Avec la mise en œuvre de cette nouvelle mesure, nous souhaitons accorder aux parents qui vivent avec un enfant nécessitant des soins exceptionnels une plus grande latitude sur le plan financier. Nous voulons également leur témoigner de la solidarité qui est au cœur de nos actions », a déclaré le ministre de la Famille, Sébastien Proulx.
L’aide financière supplémentaire sera administrée par Retraite Québec. Le montant de 947 $ par mois sera indexé tous les mois de janvier et ne sera pas imposable.
Le Supplément pour enfant handicapé nécessitant des soins exceptionnels sera versé à compter du 1er septembre et de façon rétroactive au 1er avril 2016.
L’hiver dernier, le regroupement Parents jusqu’au bout avait lancé un cri du cœur au gouvernement Couillard afin qu’il bonifie l’aide allouée aux parents d’enfants gravement malades ou handicapés.
Ces parents doivent souvent faire des choix déchirants, notamment sur le plan professionnel, pour s’occuper de leur enfant. Ils soutenaient que la différence entre le montant versé aux familles naturelles et celui donné aux ressources intermédiaires incitait les parents à placer leur enfant plutôt que le garder à la maison.
Source : Le journal de Montréal
http://www.journaldemontreal.com/2016/06/21/maladies-chroniques-le-quebec-pourrait-economiser-168-m

Nos derniers tweets:

Sur FaceBook :

RSS