L’activité physique ne permet pas de contrôler le poids

Publié le 03 février 2017 à 13h29 | Mis à jour le 03 février 2017 à 13h29
L’activité physique ne permettrait pas de contrôler le poids
La Presse Canadienne
Montréal
L’activité physique ne permet pas de contrôler le poids, affirme une nouvelle étude américaine. Cette conclusion étonnante découle de l’étude de jeunes adultes provenant de cinq pays par des chercheurs de l’Université Loyola, près de Chicago.
Des études antérieures avaient constaté que les sujets interrogés au sujet de leur niveau d’activité physique avaient tendance à grandement l’exagérer. Les participants à cette étude ont donc porté un accéléromètre à la ceinture pendant une semaine, ce qui a permis de mesurer de manière objective leur activité physique. L’évolution de leur poids a été mesurée après un an, puis après deux ans.
Les chercheurs ont constaté que les participants, peu importe leur pays d’origine, étaient plus susceptibles de prendre du poids s’ils respectaient les recommandations des autorités américaines de santé publique, à savoir 2,5 heures d’activité physique modérée par semaine.
L’activité physique demeure associée à plusieurs bienfaits pour la santé, notamment une réduction du risque de maladies cardiovasculaires, de diabète et de cancer. Elle améliore aussi la santé mentale, et les gens qui bougent ont tendance à être plus heureux et à vivre plus longtemps.
Mais si l’activité physique brûle des calories, elle augmente aussi l’appétit. Les gens pourront alors compenser en mangeant plus ou en étant moins actifs le reste de la journée.
Les conclusions de cette étude sont publiées dans le journal scientifique Peerj.
Source : Lapresse.ca
L’activité physique ne permettrait pas de contrôler le poids

Nos derniers tweets:

Sur FaceBook :

RSS