Prescription infirmières : une grande avancée pour la population

Prescription infirmières : une grande avancée pour la population
Le 11 janvier 2016, le règlement permettant aux infirmières de prescrire certaines analyses et certains médicaments est entré en vigueur. C’est une grande avancée pour l’accès aux soins de santé.
Désormais, les infirmières pourront prescrire :
• analyses de laboratoire
• pansements ou médicaments topiques utilisés dans le soin des plaies
• contraception hormonale
• prévention des infections transmissibles sexuellement et par le sang
• suppléments vitaminiques aux femmes enceintes
Cette décision est bénéfique pour :
• le public en lui procurant un accès plus rapide et plus facile aux soins
• les infirmières qui obtiennent une plus grande autonomie professionnelle
Quelles infirmières pourront se prévaloir du droit de prescrire ?
10 000 infirmières pourront s’en prévaloir automatiquement : les infirmières qui détiennent un baccalauréat et celles qui œuvrent en santé en milieu scolaire, au maintien à domicile, en clinique de médecine familiale et dans certains départements d’hôpitaux.
Les infirmières qui détiennent un diplôme d’études collégiales bénéficieront d’une clause transitoire et auront un an pour se prévaloir du droit de prescrire, pourvu qu’elles répondent à certaines conditions (expérience dans le domaine, formation reçue préalablement).
L’objectif est de dégager les médecins en première ligne des cas courants et bénins et de faciliter l’accès aux soins et de réduire l’attente pour la population.
Pour plus d’information, consultez le site de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec.

Source : Portail Santé Montréal
http://www.santemontreal.qc.ca/actualite/nouvelles/details/?tx_ttnews[tt_news]=2695&cHash=8188e2a8d1d8536fb78e7c7904a34a05

Nos derniers tweets:

Sur FaceBook :

RSS