Les ambulanciers se disent pris en otage

Les ambulanciers se disent pris en otage
25 mai 2016 |Le Devoir | Santé

Mécontents que Québec se soit retiré des négociations qui fixent leurs conditions de travail, les ambulanciers sollicitent une rencontre avec le ministre de la Santé Gaétan Barrette. « Nous n’acceptons pas cette façon de faire qui nous ramène 30 ans en arrière », a dénoncé Dany Lacasse de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), mardi. Le 21 avril dernier, le ministère de la Santé et des Services sociaux a annoncé reconnaître les entreprises ambulancières en tant qu’employeur privé, « ce qui implique le retrait du MSSS des négociations liées à leur main-d’oeuvre ». La convention collective des 4000 ambulanciers du Québec est échue depuis un an. La FTQ, qui représente aussi des ambulanciers, a également accusé Québec d’abandonner les paramédicaux en pleine négociation.

Nos derniers tweets:

Sur FaceBook :

RSS