Le ministre Barrette s’arroge trop de pouvoirs, plaide la FIQ

Le ministre Barrette s’arroge trop de pouvoirs, plaide la FIQ
7 février 2017 12h34 | Isabelle Porter à Québec | Santé

Le projet de loi 130 sur la gestion des établissements de santé donne un surplus de pouvoirs à un ministre de la Santé qui en avait déjà trop, déplore la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ).

Le projet de loi « vient accentuer encore plus la mainmise de notre ministre sur le réseau », a dénoncé mardi matin la présidente de la FIQ, Régine Laurent.

La FIQ s’insurge particulièrement contre le fait que le projet de loi 130 donne au ministre le pouvoir de nommer les p.-d.g. adjoints des hôpitaux en plus des p.-d.g. « Au conseil d’administration, à peu près tout le monde est nommé par le ministre, a dénoncé Mme Laurent. Les gens sont sur des sièges éjectables. »

Parlant d’un climat « d’omerta », elle souligne qu’il est déjà très difficile d’obtenir des informations sur les contrats et achats faits dans le réseau hospitalier.

Outre les mesures touchant les nominations, le projet de loi 130 donne plus de pouvoirs aux directions d’hôpitaux afin de sévir contre les médecins qui ne répondent pas aux besoins de l’établissement.

La FIQ n’a pas été invitée aux consultations particulières sur le projet de loi qui débutent ce mardi. La liste des groupes invités inclut l’Association des conseils des médecins, dentistes et pharmaciens, le MEDEC, le Regroupement provincial des usagers et le Collège des médecins, qui doivent être entendus lors des audiences mardi.

Source : Le Devoir.com
http://www.ledevoir.com/societe/sante/491059/le-ministre-barette-s-arroge-trop-de-pouvoirs-plaide-la-fiq

Nos derniers tweets:

Sur FaceBook :

RSS