La santé mentale est-elle une priorité pour le Ministère ?

Le ministère de la Santé et des Services sociaux s’assure-t-il d’offrir les services qui répondent aux besoins souvent criants des personnes qui ont un problème de santé mentale ? En fait-il une réelle priorité ?
Dans une allocution prononcée le 5 mai en ouverture des Journées annuelles de santé mentale 2015, la protectrice du citoyen, Raymonde Saint-Germain, a posé la question suivante : Que faut-il faire pour enfin donner à la santé mentale la place qui doit lui revenir dans la gouvernance et l’allocation des ressources ?
Lutte à la stigmatisation, non-respect des droits fondamentaux, lacunes dans le réseau des soins, prise en charge déficiente en contexte carcéral : le portrait est préoccupant et il en ressort que les pouvoirs publics piétinent. Forte de ses enquêtes et de sa connaissance du « terrain », la protectrice du citoyen propose des pistes de solution pour réfléchir, mais surtout pour agir.
Pour en savoir plus sur les recommandations de la protectrice du citoyen en matière de santé mentale, consultez le site suivant : https://protecteurducitoyen.qc.ca/fr/infolettres/sante/sante-mentale-priorite-ministere
Source : Le Protecteur du citoyen

Nos derniers tweets:

Sur FaceBook :

RSS