L’approche patient partenaire gagne le Québec

UNIVERSITE DE MONTREAL
L’approche patient partenaire gagne le Québec
28 novembre 2015 | Martine Letarte - Collaboratrice | Santé

Les patients participent aux activités d’enseignement à la Faculté de médecine de l’UdeM avec la collaboration du Bureau de l’éthique clinique et du Comité interfacultaire opérationnel de formation à la collaboration interprofessionnelle. Ce texte fait partie d’un cahier spécial.

L’arrivée de l’approche du patient partenaire il y a cinq ans à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal (UdeM) a permis de réaliser une véritable révolution dans les salles de classe alors que plus de 200 patients ont été embauchés et formés afin d’enrichir l’enseignement. Ce changement se propage maintenant dans plusieurs établissements de santé de la province.

Un centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) décide d’intégrer ses patients à ses efforts d’amélioration continue. L’équipe clinique choisit des patients pour travailler avec eux et une première rencontre a lieu. Autour de la table se trouve entre autres une patiente de 40 ans en fauteuil roulant. Elle est arrivée au CHSLD à 19 ans, elle y travaille et y est complètement intégrée socialement. Personne ne connaît mieux qu’elle le CHSLD et elle a une foule d’idées concrètes de changements. L’équipe clinique saisit alors à quel point l’expérience de cette dame est précieuse dans le processus d’amélioration des soins.

« Une fois que les professionnels réalisent la valeur ajoutée du savoir du patient qui expérimente le réseau de la santé tous les jours, ils ne reviennent plus en arrière », constate Vincent Dumez, codirecteur, Direction collaboration et partenariat patient (DCPP), Faculté de médecine, UdeM.

« Nous avons aidé une trentaine d’établissements de soins au Québec à réaliser un partenariat avec les patients dans leur processus d’amélioration continue, affirme André Néron, directeur associé, DCPP. Au total, depuis 2011, nous avons rencontré plus de 30 000 professionnels de la santé à travers le Québec et à l’étranger. »

De nombreux changements demandés par les patients entourent l’annonce des diagnostics. « Plusieurs patients veulent plus d’informations concernant la maladie et le processus de soins, explique Vincent Dumez. Ils veulent être plus impliqués dans les décisions, dans l’élaboration du plan de soins. Ils veulent développer de meilleures compétences afin de devenir autonomes pour assumer une partie des soins une fois rendus à la maison. On assiste à un changement de culture majeur. Historiquement, le patient était pris en charge ; on ne lui demandait pas vraiment son avis. »

Si vous désirez lire la suite : http://www.ledevoir.com/societe/sante/456220/universite-de-montreal-l-approche-patient-partenaire-gagne-le-quebec

Source : Le Devoir.com

Nos derniers tweets:

Sur FaceBook :

RSS