Barrette reste inflexible

Frais accessoires
6 octobre 2015 17h55 | Jocelyne Richer - La Presse canadienne à Québec | Santé
Les frais accessoires imposés aux patients sont là pour rester, a réaffirmé mardi le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, ne craignant pas de placer éventuellement le Québec dans une position d’illégalité.
Imperméable à toute critique et malgré la fronde orchestrée par tous les partis d’opposition et appuyée par la protectrice du citoyen, le ministre n’a aucunement l’intention de renoncer à son projet de légaliser et encadrer les frais accessoires exigés aux patients, dans le cadre de l’étude du projet de loi 20.
 
Le Québec n’a tout simplement pas les moyens d’acquitter la facture de 50 millions $ associée à ces frais, a-t-il affirmé mardi. Les patients devront donc faire leur part.

Certains médecins présentent une facture en clinique pour offrir des soins à leurs patients, une pratique qui, sans être nouvelle, prend sans cesse de l’ampleur. 
Les patients trouvent ainsi un moyen de raccourcir les délais d’attente qu’ils devraient subir à l’hôpital. En clinique, une coloscopie peut coûter 500 $, des gouttes ophtalmologiques, 200 $.
 Situation inacceptable

Pour poursuivre la lecture

http ://www.ledevoir.com/societe/sante/451879/frais-accessoires-barrette-reste-inflexible

Source : Le Devoir

Nos derniers tweets:

Sur FaceBook :

RSS