Il faut interdire les frais accessoires, réaffirme la protectrice du citoyen

La protectrice du citoyen persiste et signe. Dans une lettre envoyée lundi au ministre de la Santé et aux parlementaires qui se penchent sur le problème des frais accessoires à Québec, elle réitère la nécessité d’interdire ces frais et de tenir un débat « en toute transparence » sur le sujet.

« Le Protecteur du citoyen tient à souligner qu’on ne corrige évidemment pas une tendance lourde de 40 ans en un jour ; mais si l’on admet qu’il est dans l’intérêt public de corriger cette tendance, il faut bien commencer quelque part. Or, l’éradication des frais accessoires pour les services assurés est précisément la première cible à viser », écrit la protectrice du citoyen, Raymonde Saint-Germain.

Sa lettre se veut une façon d’apporter des précisions sur l’avis sur les frais accessoires qu’elle a produit jeudi dernier. Poliment, elle reproche au ministre d’avoir réduit son analyse fastidieuse à une simple question comptable. « Cette capacité [financière du gouvernement de donner suite aux recommandations de l’avis] semble être examinée sous le seul angle d’une hausse d’impôt des contribuables québécois, ce qui n’est pas l’impact que sous-tendent les recommandations du Protecteur du citoyen », poursuit-elle.

Source : Le devoir
http://www.ledevoir.com/societe/sante/451848/il-faut-interdire-les-frais-accessoires-reaffirme-la-protectrice-du-citoyen


Nous contacter Écrivez-nous vos questions et commentaires à partir du formulaire ci-bas :

Nos derniers tweets:

Sur FaceBook :

RSS